Françoise a préféré attendre la fin des traitements pour sa reconstruction par DIEP

 

 

J’ai 54 ans,je suis medecin, mariée  et mere de 2 enfants de 11 et 15 ans.

En 2013, j’ ai eu des micro calcifications sur le sein G en mammographie. J’ ai eu 2 macro biopsies dont une s’ est revelée positive avec une lésion de 2mmx3mm de carcinome canalaire HER ++ et sans recepteurs hormonaux. Devant le nombre de foyers de microcalcifications et l’ aggressivité de la lesion, la decision a ete prise de faire une mastectomie.

Les ganglions sentinelles etaient indemnes mais dans le sein G il y avait de nombreux  foyers de carcinomes canalaires de 1 à 2 mm.

Nous avons decidé de faire une chimiotherapie de 3 mois de Taxol et de 1 an d’ Herceptin et une radiotherapie de la zone de mastectomie.

Fin de la radiothérapie decembre 2013. Fin de l’Herceptin juillet 2014.

Par l’ association j’ ai cherché un chirurgien qui fait regulièrement des DIEP. J’ai eu la premiere intervention le 5 aout 2016 à l’ Hopital Européen  à Paris par le Dr H. Tres beau lambeau avec une artère et 2 veines. Très belle cicatrisation. La cicatrice du ventre était par contre asymétrique. J’ai eu une deuxième intervention le 24 fevrier 2017 pour créer l’ aréole et le mamelon, symétriser et reprendre la cicatrice du ventre. Très bonne cicatrisation. Le sein est beau très naturel, maintenant je le perçois comme un sein. Aujourd’ hui, 6 mois apres la deuxième intervention le sein est  impressionnant de réalité , il ne me reste qu’à décider si je tatoue l’ aréole et le mamelon pour uniformiser les couleurs…

Dans mon histoire comme dans celles de toutes les femmes qui ont eu un cancer il y a la violence du diagnostic, ensuite il y a la violence du traitement.

J’ai eu l’immense chance d’ être bien entourée familialement et professionnellement. J’ai continué à travailler et cela a été une vrai force pour moi comme si je ne laissais au cancer aucune place dans ma vie. J’ai augmenté l’ actvité physique, au minimum 1 H par jour de marche, si bien que j’ai traversé cettte période en étant plutôt plus en forme qu’ avant….

Je témoigne aujourd’hui, pour vous dire, à vous qui hésitez, que la reconstruction est profondément bien. C’ st se faire du bien parce qu’un cancer sera toujours injuste. Parce que soulever son T shirt et voir la cicatrice de mastectomie, c’est violent. Meme si on guérit et nous n’aurons pas toutes cette chance.

Parce que la vie, c’est goûter chaque jour et un sein meme imparfait, c’ est mieux qu’ une prothèse dans un joli soutien gorge.

Je témoigne aussi pour dire qu’au vu des résultats et après avoir écouté les conseils de mes confrères et amis, il y a le temps carcinologique et le temps reconstruction. J’ai respecté ce temps et si je n’ai eu aucune complication et un beau resultat, c’est aussi parce que j’ai laissé le temps à mon corps de récupérer, de cicatriser. Je n’ai aucun regret d’avoir attendu. Certaines font un Diep avant la radiotherapie. Ce sont des tissus fragiles, la radiothérapie est violente. Je sais bien que la mastectomie est violente et qu’ en reconstruisant tout de suite, certaines pensent éviter cette étape mais à quel prix ?

Je témoigne pour dire aussi, qu’un cancer du sein, ce n’est pas un ou plusieurs chirurgiens, un radiothérapeute et un chimiothérapeute. Depuis le 2 juin 2013 et ma mastectomie, je suis suivie en kinésitherapie : massage des cicatrices, Cellu M6 , rééducation des membres supérieurs, du rachis dorsal, cervical. Actuellement, j’ai encore 3 séances de kiné par semaine, 2 pour les cicatrices et la troisième pour le reste. Mes deux kinés ont leur part du résultat. 6 mois après la deuxième intervention, j’ai encore plusieurs mois de Cellu M6 devant moi.

Je témoigne pour dire que j’ai le sentiment avec le recul, qu’ il est important de donner au corps toutes les chances de bien cicatriser. D’où l’intérêt d’attendre d’avoir éliminé les produits de chimio, d’avoir une bonne hygiène de vie. Pas de tabac, une activité physique régulière et une alimentation très saine. Les fameux 5 fruits et légumes du plan national santé améliorés de régime méditerraneen avec des petits poissons gras, des vitamines du groupe B, de la vitamine D et des huiles de lin et de bourrache.

Je remercie l’association R.S. Diep  et les bénévoles qui écoutent, conseilllent et diffusent nos témoignages.

Vive la vie, vive la femininté.

Francoise

Octobre 2017