Les lambeaux fessiers SGAP et IGAP

POUR FAIRE UN DON OU ADHERER CLIQUEZ SUR CETTE LIGNE

Le SGAP (Superior Gluteal Artery Perforator) et l' IGAP (Inferior Gluteal Artery Perforator) sont des techniques de reconstruction mammaire qui utilisent la même technique que le DIEP. Il s'agit dans ce cas de prélever un lambeau de peau et de graisse avec une veine et une artère dans la zone supérieure ou inférieure de la fesse et de transférer ce lambeau sur le thorax en utilisant la microchirurgie pour connecter les vaisseaux.
 

Ces techniques permettent de reconstruire des seins plus volumineux, elles sont un recours lorsque le DIEP est contre-indiqué. 

Cette technique déjà pratiquée très rarement en France l'est de moins en moins, les chirurgiens lui préfèrent désormais le PAP lorsque le DIEP n'est pas possible.

Avantages

- reconstruction de  tous les volumes de sein

- Reconstruction naturelle proche d'un sein

- Lifting de fesse

- Cicatrice discrète placée dans le sillon sous-fessier pour l'IGAP

Inconvénients

- Légère asymétrie fessière possible

- Cicatrice en haut de la fesse pour le SGAP

- Echec possible

- Contre-indiquée chez les fumeuses

 (Sgap Flap Breast Reconstruction, John Hopkins, Youtube)

Cliquez sur les ligne soulignée pour accéder à la vidéo

Il est rappelé que ni l'association ni les informations de ce site ne peuvent se substituer à une consultation médicale avec un chirurgien plasticien pratiquant ces techniques de reconstruction mammaire.

Rédigé par les membres de l'association R.S. DIEP

Illustrations réalisées par Eléonore Lamoglia sous la direction du Docteur Vincent Hunsinger (Paris)

Janvier 2017