Retrouver mon corps de femme était une priorité par DLD (DIEP nov 2015)

 buste femme noir et blanc.jpg

 

Retrouver mon corps de femme était une priorité. Voir l’image de mon buste amputé suite à ma mastectomie me gênait beaucoup même si je me savais guérie. Le processus de reconstruction m’a permis aussi de tourner la page du cancer.

Le chirurgien oncologue qui m’a opéré m’a parlé du Diep. J’ai alors passé de nombreuses heures sur le site de l’association, très bien conçu et regorgeant d’informations. Puis j’ai rencontré un chirurgien et en parallèle je me suis rendue aux réunions d’information. Très vite j’ai opté pour cette méthode de reconstruction qui me permettrait du même coup d’être débarrassée de mon ventre. Un ventre plat, le rêve !

Puis le choix d’une date, l’attente… J’étais prête. Et il est capital de l’être, d’être sûre, vraiment sûre de son choix, et aussi de se sentir en confiance avec le chirurgien. Les différents témoignages lors des réunions de l’association DIEP ont beaucoup compté. Si des femmes étaient passées par là, pourquoi pas moi. J’ai beaucoup appris de ces rencontres toujours riches.

L’opération s’est bien passée, aucune souffrance seulement une grande fatigue et de l’inconfort lié au maintien allongé sur le dos, jambes relevées. 6 jours d’hospitalisation puis retour à la maison avec des soins infirmiers quotidiens. J’ai ressenti cette grande fatigue pendant 6 à 8 semaines.

Trois mois après il y a eu l’intervention dite de « finitions » en ambulatoire, création d’une aréole, d’un mamelon et symétrisation de l’autre sein.

Plus de sept mois après la première intervention j’ai 2 seins de volume équivalent, à la même hauteur, un ventre plat, un nouveau nombril et des cicatrices bien visibles que je masse et hydrate tous les jours en attendant qu’elles s’atténuent. J’ai repris mon travail et la page de ces épreuves se tourne, ravie de mon choix pour cette méthode de reconstruction.

DLD

58 ans

Diep novembre 2015

Mis en ligne en juillet 2016


DERNIERES ACTUS