Témoignage de M après un échec de DIEP et une reconstruction par Grand dorsal en 2014

Reconstruction par lambeau de Grand dorsal après un échec de DIEP

 

En 2011 comme beaucoup d'entre nous, on m'a trouvé un cancer du sein... le verdict est tombé rapidement, ablation du sein... prise en charge très rapide... On ne comprend pas trop ce qui nous arrive, et on fait face.

On m'a posé une prothèse, pas de chance pour moi, je ne supporte pas les prothèses, ce qu'il fait que le résultat était vraiment "moche" ! Je peux le dire... bref.

J'ai décidé de voir d'autres chirurgiens pour voir ce qu'il était possible de faire chirurgicalement parlant, et yes on m'indique des chirurgiens qui pratiquent la méthode DIEP !  Super, j'adhère ! Ce qui peut me faire du bien, moralement et physiquement je veux.

Au mois de novembre 2014, je suis rentrée à l'hôpital pour un DIEP du ventre... Je ne fumais pas et j'avais "un petit bidou" qui faisait que c'était possible !

C'est vrai l'opération a duré 5 ou 6 heures, peu importe, le résultat, pour moi, n'a pas été au rendez-vous à ce moment là... pas de souci avec le chirurgien, juste moi, avec trois césariennes, et un utérus en moins. Beaucoup d'opérations pour un corps.

Mais mon chirurgien a été génial, et ça c'est important... la confiance... il m'a dit qu'il existait encore une solution, le grand dorsal. Comme vous, je suis allée sur internet, et pas sur les meilleurs sites, mais ma décision était prise, je voulais "redevenir" moi, et c'est ça que j'avais décidé depuis le début. Après des pleurs (on en a malgré tout) j'ai décidé de franchir le pas...

Génial ! et le mal pas si dramatique que ça ! vraiment. A ce jour, je dois "repasser" au bloc, car nous abordons la phase "finition" (injection de graisse, aréole..) mais pas grave j'ai la pêche, car malgré tout ça, c'est ma plus belle année depuis 2011 ! Je me suis même acheté une robe il y a deux jours... (je suis plutôt jean et basket ! lol !).

Tout ça pour vous dire qu'il y a toujours une solution pour ce foutus cancer du sein. ça nous meurtrit dans notre corps, dans notre âme... mais finalement la meilleure chose, c'est de survivre, de vivre, et de s'apercevoir que c'est possible, même avec un cancer ! Qui que vous soyez, où que vous soyez, ne baissez pas les bras, il y a une solution pour vous.

DIEPevĂ´tre,

Merci Ă  M

Avril 2015