Témoignage de S. en 2009 après un TRAM

Témoignage après un TRAM

J’avais demandé une reconstruction immédiate qui était possible car je n’avais pas besoin de traitement de chimiothérapie ni de radiothérapie. Le seul traitement était l’ablation puisque j’avais fait un premier cancer au même sein en 1989.

Pour la reconstruction, il m’a été proposé une reconstruction par Grand Dorsal ou par le ventre, le TRAM.
J’ai choisi le TRAM car j’appréhendais vraiment la reconstruction dorsale qui aurait donné lieu à la pose d’une prothèse étant donné la grosseur initiale de mes seins. Je voyais un avantage secondaire au TRAM qui permettait une liposuccion de mon ventre.

Par contre, je n’avais pas été prévenue de l’éventualité de l’apparition d’une voussure au niveau du ventre, ni de la perte importante de la sangle abdominale.

Je n’ai jamais fait de rééducation abdominale, car on ne me l’a jamais prescrite. J’ai été opérée en novembre 2003. La voussure est apparue très rapidement après l’intervention. Bien que l’ayant demandé, rien n’a pu m’être proposé pour éliminer cet aspect gonflé au niveau du ventre.

On ne m’avait pas non plus parlé de la perte de force musculaire : j’ai des problèmes notamment en montant les escaliers, et je ne peux plus faire de randonnées.

Si on m’avait proposé la nouvelle technique qui ne présente pas les désagréments évoqués ci-dessus, sans enlever le muscle du ventre, le DIEP, j’aurais certainement opté pour celle-ci.

Merci à S. pour son témoignage, 2009.
 


DERNIERES ACTUS